Les règles de gestion de l'Annexe verte au SRGS Bretagne

Pour chacun des habitats forestiers ou assosiés à la forêt , une fiche de l'annexe donne les critères d'identification de l'habitat et les règles de gestion particulières.

Règles et recommandations générales

Obligations
Respecter les réglementations en vigueur, en particulier :

Petit rhinolophe

  • La réglementation sur les espèces protégées : Sont interdits sur tout le territoire métropolitain et en tout temps la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la perturbation intentionnelle des animaux dans le milieu naturel.

  • La loi sur l'eau : faire appel à des exploitants équipés de kits pour le franchissement des cours d'eau, préserver les zones humides...


Escargot de Quimper

  • Ne pas endommager les milieux d'intérêt communautaire associés à la forêt : mares, bas marais et tourbières, pelouses, éboulis, dalles rocheuses, clairières, lande … Ainsi une attention particulière devra être portée dans le choix des voies de débardage et des places de stockage des bois.
  •  Privilégier les exploitations par temps sec ou de gel, sur sol portant pour éviter la dégradation des qualités physiques des sols et limiter les dépérissements.
  

Recommandations :

Laisser des arbres à cavité et des îlots de vieux arbres sénescents pour les insectes xylophages, les chiroptères et les oiseaux cavernicoles,

 Conserver un sous étage, la diversité des strates de végétation, du bois mort sur pied et à terre,

 Lors de la préparation des terrains, éviter le labour dans le sens de la pente et positionner les andains de rémanents perpendiculairement à la pente pour permettre un ralentissement des érosions,

 Maintenir un équilibre entre la capacité d'accueil du milieu et les populations d'ongulés sauvages,

 Ne pas éradiquer les grosses tiges de lierre, source d'alimentation et d'abri pour les oiseaux et insectes.
Chênaie pédonculée à molinie bleue  

Cône de régénération naturelle

Favoriser les essences locales et là, où elle est possible, la régénération naturelle des peuplements forestiers,

Gérer spécifiquement et en douceur (transition progressive) les lisières, les abords de chemins, les fossés, les ripisylves, les bords de cours d'eau et mares …

Limiter la prolifération des espèces exotiques invasives (laurier palme, rhododendron ...) en sous-bois,  Etudier toute proposition de contractualisation (contrat ou charte Natura 2000).